JNlogolongueurbeta1
Filtrer par catégories
Sélectionner tout
Mangas
Fiches Techniques Mangas
Critiques Mangas
Actualités Mangas
Animes
Fiches Techniques Animes
Critiques Animes
Actualités Animes
Jeux vidéos
Fiches Techniques Jeux Vidéos
Critiques Jeux Vidéos
Actualités Jeux Vidéos
Figurines
Actualités Figurines
Goodies
Actualités Goodies
Japon
Actualités Japon
Vidéos
Actualités Vidéos
Filtrer par catégories
Sélectionner tout
Mangas
Actualités Mangas
Fiches Techniques Mangas
Critiques Mangas
Animes
Fiches Techniques Animes
Actualités Animes
Critiques Animes
Jeux vidéos
Fiches Techniques Jeux Vidéos
Critiques Jeux Vidéos
Actualités Jeux Vidéos
Figurines
Actualités Figurines
Goodies
Actualités Goodies
Japon
Actualités Japon
Vidéos
Actualités Vidéos
pub-transparente

Treize Nuits de Vengeance – Kana annonce un nouveau manga de Kamimura

Un nouveau manga de Kazuo Kamimura annoncé par les éditions Kana.

C’est au travers d’un post sur leur site internet ainsi que sur leurs différents réseaux sociaux que les éditions Kana ont annoncé le nom du prochain manga qui rejoindra la collection Sensei : Treize Nuits de Vengeance du grand Kazuo Kamimura. Le manga, constitué de deux volumes, se présente comme un recueil de 13 histoires étalées sur une quarantaine de chapitres centré autour de femmes, le tout au travers du genre horrifique. Kamimura y présente ses thématiques chères tout en s’inspirant et revisitant divers récits des littératures japonaises, du conte aux récits de Rakugo.

La version proposée par Kana prend pour modèle l’édition Italienne du manga paru aux éditions Coconino Press en 2021. Le manga rejoindra la collection Sensei de l’éditeur, dédiées aux mangas patrimoniaux, c’est dans cette collection qu’on retrouve les autres mangas de Kazuo Kamimura. Le manga sera proposé au format 148 par 210 mm pour un total de 496 pages. La sortie du premier tome est prévue le 20 octobre de cette année au prix de 18.50 euros.

Treize Nuits de Vengeance, ou Tsugaru Sangenka – Onryô Jûsanya (津軽惨絃歌―怨霊十三夜) au Japon a été prépublié en 1976 dans le magazine Shuukan Manga Times (hebdomadaire Seinen) des éditions Hobunsha. La version reliée à été publié aux éditions Chikuma Shobo à partir de 1980. Kazuo Kamimura est l’un des très grands noms du média, nous avons la chance en France, comme c’est le cas en Italie, de bien plutôt bien connaitre l’Œuvre de cet auteur avec plus d’une douzaine de titres parus aux éditions Kana et le Lézard Noir.

Parmi les indispensables on pourrait citer son chef d’œuvre, Lorsque nous vivions ensemble, l’excellent Le Club des Divorcés, La Plaine du Kanto ou encore le très particulier Les Fleurs du mal, à réserver à un public averti. Mais toute sa production vaut le détour, donc n’hésitez pas en lire, quel que soit le titre choisi.

Mot de l’éditeur sur les bonus du volume 1 :

« Treize pages, très denses, illustrées de quelques œuvres et planches. D’abord un feuillet sur les origines littéraires, culturelles et historiques de l’onryō, cette figure d’esprits nés des sentiments de rancœur, de jalousie, de vengeance. Une première incursion dans les traces historiques qui ont fait naitre cette croyance avec trois rapides évocations d’histoires anciennes qui ponctuent les cultures japonaise et chinoise.

La deuxième partie du dossier porte sur le travail effectué par Paolo La Marca pour mener à bien les recherches qui ont permis au volume d’être enfin publié en l’état, c’est-à-dire dans sa totalité, dans le même ordre que lors de la parution des chapitres dans les revues, et avec des illustrations originales, parfois annotées par Kamimura. S’ensuit le détail de la publication des différentes histoires, et des publications sur le sujet qui ont été effectuées depuis, ainsi que des recherches détaillées des planches qui ont été perdues ou abîmées au fil du temps.

Enfin, on aborde la question des éléments de langage utilisés dans la traduction vers l’italien, et comment l’auteur s’est inspiré, puis a personnalisé ses histoires pour en faire cette version. Dans cette partie, on rappelle à quels artistes Kamimura s’est inspiré et de quelle manière il leur rend hommage (Hokusai, Utagawa Hiroshige, etc). Le dossier se termine sur le savant mélange effectué par l’auteur pour incorporer des événements contemporains qui avaient marqué les esprits des lecteurs, aux éléments culturels et historiques plus lointains (tant la fin des samouraïs que les scandales sexuels des années 1950, tant la montée en puissance certaines classes sociales, que les traditionnels groupes en marge de la société). »

Source : Kana

Synopsis :

Japon, Époque Edo. Découvrez treize portraits de femmes inoubliables, héroïnes aux multiples facettes, victimes d’une société étouffantes, mais qui se montrent déterminées et impitoyables lorsque les hommes se jouent de leurs sentiments. Kazuo Kamimura revisite la littérature et les légendes japonaises, dans deux recueils d’histoires courtes horrifiques. Méfiez-vous de l’âme vengeresse qui sommeille en chaque femme…

Actualités Mangas par

Picture of Uppah

Uppah

Amateur de propositions esthétiques singulières.

Partager cette page:

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires