JNlogolongueurbeta1
Filtrer par catégories
Sélectionner tout
Mangas
Fiches Techniques Mangas
Critiques Mangas
Actualités Mangas
Animes
Fiches Techniques Animes
Critiques Animes
Actualités Animes
Jeux vidéos
Fiches Techniques Jeux Vidéos
Critiques Jeux Vidéos
Actualités Jeux Vidéos
Figurines
Actualités Figurines
Goodies
Actualités Goodies
Japon
Actualités Japon
Vidéos
Actualités Vidéos
Filtrer par catégories
Sélectionner tout
Mangas
Actualités Mangas
Fiches Techniques Mangas
Critiques Mangas
Animes
Fiches Techniques Animes
Actualités Animes
Critiques Animes
Jeux vidéos
Fiches Techniques Jeux Vidéos
Critiques Jeux Vidéos
Actualités Jeux Vidéos
Figurines
Actualités Figurines
Goodies
Actualités Goodies
Japon
Actualités Japon
Vidéos
Actualités Vidéos
pub-transparente

Fumiyo Kouno – Kana annonce le retour de l’auteure de Dans un recoin de ce monde

Une réédition et un nouveau titre de Fumiyo Kouno à venir chez Kana.

Samedi dernier, le 27 mai, les éditions Kana ont annoncé le retour de l’auteure Fumiyo Kouno dans leur catalogue avec l’annonce du manga Les Fleuristes du coin de la rue et l’annonce de réédition du manga Le Pays des cerisiers dans une édition augmentée. Ils rejoignent la collection Made In de l’éditeur. Le premier est la première œuvre de l’auteure, on y trouve l’histoire principale, donnant son nom au manga, avec une employée de bureau qui se retrouve à travailler chez une fleuriste excentrique. Le manga comprend aussi plusieurs histoires courtes.

Dans le second on suit une jeune femme touchée mentalement comme physiquement par la bombe lâchée sur Hiroshima 10 ans après l’évènement. Elle repense alors à son passé. L’éditeur prévoit une maquette unie pour les deux mangas, ils seront proposés au format 148 par 210 mm. La sortie des deux mangas est prévue le 25 aout. Les Fleuristes du coin de la rue sera disponible au prix de 11.50 euros, Le Pays des cerisiers au prix de 10.50 euros.

Les Fleuristes du coin de la rue, ou Machikado Hanadayori au Japon, a été prépublié à partir de 1995 dans le Manga Action (bimensuel seinen) des éditions Futabasha, la seconde partie du manga a été prépubliée 7 ans plus tard. La série a été compilée dans un unique tome paru en mars 2007. Les deux parties du manga sont séparées par six histoires courtes dont les pilotes de Une longue route (Kana), des histoires autopubliées ainsi que d’autres qui ont droit à des commentaires sur leur création par l’auteure.

L’éditeur annonce un manga d’une longueur de 176 pages. Le format annoncé et donné un peu plus haut est le même que celui des autres mangas de l’auteure chez Kana (un seul n’est pas publié par Kana mais par Glénat, Koko).

Le Pays des cerisiers, ou Yunagi no Machi Sakura no Kuni au Japon, a été prépublié entre septembre 2003 et octobre 2004 dans le Manga Action des éditions Futabasha. La série a été compilée dans un unique tome, Kana l’avait sorti en 2006 dans sa collection Made In. Cette nouvelle édition comprendra le contenu de l’édition précédente ainsi qu’une nouvelle postface, des extraits du carnet de croquis de l’auteure nommé « Le journal de voyage à Hiroshima » qui était à l’origine un bonus du DVD de l’adaptation en film live de 2007.

Il y aura aussi un essai de l’auteure sur le souvenir d’une institutrice témoin de la bombe atomique, une histoire courte de deux pages tout en couleur nommée « Le rêve dans le vent » sans lien direct avec le manga mais partageant des liens thématiques. Enfin on trouvera aussi une publicité en couleur de l’auteure. Le manga fera 128 pages, soit 22 de plus que l’édition précédente.

Source : Kana

Synopsis : Les Fleuristes du coin de la rue

Licenciée de son travail d’employée de bureau, Rin Shimizu décide de postuler chez Hanahiwa, la fleuriste de la ville. La gérante, Urara Hiwa, est une dingue de fleurs difficile à cerner. Leur quotidien qui a toujours un lien avec les fleurs nous est raconté. Ce livre réunit des perles d’histoires courtes qui réchauffent le cœur tels « Moi, bibi ! », « Nono » ou « Prise de tête ».

Synopsis : Le Pays des cerisiers

1955, dix ans se sont écoulés depuis le jour où l’éclair incandescent a fendu le ciel. Dans la ville d’Hiroshima, l’esprit d’une jeune femme est intensément bouleversé. Pour les plus faibles, qu’ont représenté la guerre et la bombe. L’œuvre polémique d’une autrice engagée !

Actualités Mangas par

Picture of Uppah

Uppah

Amateur de propositions esthétiques singulières.

Partager cette page:

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires